CSH # 119 réalise un projet original au cœur de Madrid avec le plan Uni Ice de Sapienstone.

2019-03-19

Cet ambitieux projet architectural s’inspire des Case Study Houses américaines des années 50 et 60 dont il réinterprète l’essence originale et fonctionnelle.

Le cabinet d’architecture et de design La Reina Obrera a repensé et conçu avec créativité un appartement aux lignes insolites en plein centre de Madrid. Il en résulte un ouvrage surprenant et atypique alliant des styles et des matériaux très différents les uns des autres mais qui s’harmonisent dans l’objectif de donner naissance à une maison accueillante et agréable à vivre.

Un plan Uni Ice de SapienStone figure parmi les matériaux inclus dans le projet. Sublimant la cuisine, il a été choisi pour le toucher particulièrement agréable de sa finition mate, pour la pureté de sa blancheur et pour ses performances techniques ayant permis d’expérimenter des formes et des solutions innovantes.

En plus d’être d’une grande beauté, les plans SapienStone sont en effet fabriqués à l’aide d’un grès cérame très haut de gamme qui garantit non seulement une résistance extrême dans un environnement aussi sollicité que la cuisine mais aussi une excellente hygiène et facilité de nettoyage.

Pour mieux comprendre le projet, nous avons interviewé les architectes du cabinet La Reina Obrera et leur avons demandé de nous parler de leurs choix constructifs et stylistiques ainsi que des raisons pour lesquelles la recherche de matériaux haut de gamme les a conduits à opter pour le plan Uni Ice de Sapienstone.

Le projet s’inspire des Case Study Houses. Quelles solutions et quels éléments avez-vous adoptés pour concrétiser cette inspiration ? Comment le projet peut-il être « reproductible » ?

Les Case Study Houses proposent des prototypes de maisons pour la classe moyenne qui pourraient être facilement et économiquement reproduits grâce à de nouvelles technologies et à une utilisation innovante des matériaux. Elles s’inscrivent cependant dans un contexte historique et culturel très spécifique et bien éloigné du monde actuel. Nous avons toujours été attirés par le résultat esthétique de cette expérimentation et par le processus de conception lui-même mais il n’est pas facile de trouver des clients osant transcender les schémas standards en ce qui concerne la conception des intérieurs domestiques.

Dans la plupart de nos projets, rien n’est « reproductible » car chaque personne est spéciale et tout est adapté aux spécificités particulières du bâtiment et de ses occupants. Le cas échéant, si une autre maison avait des caractéristiques et des proportions similaires, les éléments « reproductibles » seraient la cuisine et la console en vinyle. Toutes deux se caractérisent par un développement modulaire au sein duquel les structures métalliques et les meubles en bois se fondent et s’harmonisent les uns avec les autres. Ils sont quoi qu’il en soit tous fabriqués sur mesure mais étant donné qu’ils sont modulaires, ils peuvent être adaptés à une autre maison en ajoutant ou en supprimant des modules.

La réalité est que dans la mesure où il s’agit d’objets absolument personnels au sein d’une maison aussi spéciale, il se produira presque certainement ce qui s’est passé dans les Case Study Houses : l’idée initiale était de créer des projets reproductibles mais aucune intervention n’a par la suite concrétisé ces projets.

Cette maison est par ailleurs totalement domotique. Ce point est peut-être le plus expérimental en termes de projets élaborés à l’heure actuelle. Si les architectes américains des années 50 et 60 avaient eu à disposition ces moyens, ils les auraient sûrement mis en pratique dans ces maisons expérimentales.

Le projet se singularise par une fusion de styles (contemporain , vintage) et de matériaux (surfaces essentielles, matériaux naturels comme le bois, couleurs fortes). De quelle façon ces différentes inspirations s’intègrent-elles ?

Sur le plan architectural, la conception est moderne mais pas plus moderne que celle des Case Study Houses. Nous pensons que l’architecture, depuis lors et jusqu’à aujourd’hui, s’est légèrement perdue en cours de route en n’atteignant qu’à la fin l’objectif visé par ce courant de recherche : des pièces à vivre et des zones de couchage clairement différenciées, des espaces ouverts, une circulation fluide, de l’ordre, des géométries simples et claires des pièces, des volumes épurés.
L’ameublement est un mélange de meubles contemporains - à l’instar du canapé sur mesure qui s’adapte à l’angle irrégulier du mur ou aux tabourets du comptoir de la cuisine conçus par Macarrón Furniture - au milieu d’un style Mid Century Vintage, comme par exemple l’ensemble table et chaises de salle à manger, les luminaires ou les objets de décoration. Nous recherchons quoi qu’il en soit des éléments au design simple n’entrant pas en concurrence avec la conception architecturale mais s’y intégrant.

Concernant les matériaux et les couleurs, nous avons utilisé le bois et l’orange en contraste dans le but de conférer de la chaleur et de la personnalité à la maison. Dans le séjour par exemple, le bois apparaît dans le revêtement du « cube » ainsi que dans le mobilier en claire opposition avec le minimalisme du sol en micro-béton gris et à l’acier laqué noir. Dans l’espace de couchage, nous avons utilisé le bois à la fois sur le sol et sur la tête de lit.
Tous les matériaux - peu nombreux et mis en œuvre de manière stratégique afin d’éviter toute saturation de la pièce - se complètent harmonieusement.
Concernant la couleur, notre approche a été différente : l’orange a été proposé par le propriétaire mais nous avons choisi l’emplacement et l’intensité de ces coups de couleur. Ce pari a conquis aussi le client.

Comment le plan Uni Ice de SapienStone s’intègre-t-il dans cette fusion de styles ?

Nous avons trouvé un meuble de cuisine dont la couleur blanche se mimétisait avec le plan de travail. Nous cherchions justement un blanc pur, sans veines. Ainsi, le caractère essentiel du plan n’occupait plus le devant de la scène mais s’inscrivait à la perfection dans le projet.


Le plan Uni Ice de SapienStone se trouve dans l’un des endroits les plus emblématiques de ce projet : la cuisine. En quoi le plan a-t-il influé sur la réalisation de ce dernier ?

Trouver ce matériau a été comme trouver la « pièce » manquante d’un puzzle. Une fois cette finition choisie et ses caractéristiques techniques vérifiées, nous avons compris que nous pouvions concevoir la cuisine exactement comme nous l’avions prévu. Nous avons ici choisi d’augmenter l’épaisseur du plan de travail de 5 cm pour l’aligner visuellement avec la hauteur des poignées des portes situées en dessous.


Pourquoi avez-vous opté pour un produit SapienStone ? Qu’est-ce qui vous a séduit dans le produit ?

Nous l’avons choisi pour la pureté de sa blancheur, sans veinure ni grain. Sa finition tactile nous a aussi plu car nous recherchions une surface mate. Ce qui nous a le plus surpris, c’est que les joints des différentes dalles étaient pratiquement invisibles. Ses caractéristiques techniques nous ont permis d’intégrer à la perfection un plan en vitrocéramique ainsi qu’une hotte à plateau amovible et d’obtenir un résultat impeccable.

PH: Carla Capdevila.
Location: barrio Chamberí (Madrid).
Architettura e interior: La Reina Obrera.



Découvrir la gamme de coloris SapienStone pour les plans de cuisine


Contactez-nous

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.