Food&;Kitchen : l’architecte et designer Simona Melli répond à nos questions

2018-02-12 Simona Melli s’est diplômée en Architecture à Ferrare et spécialisée en conception à basse consommation d'énergie à l’Université de Louvain (Belgique). Elle vit à Parme, où elle a ouvert son propre cabinet professionnel. En collaboration avec l’architecte Dario Costi, elle a conçu et réalisé des écoles, des gymnases, des musées, des habitations collectives et des villas privées en Italie et à l’étranger.
Elle se consacre avant tout à laconception intérieure de musées, de villas privées et de yachts, et est la fondatrice de Smell of design, la première boutique de décoration en ligne, qui met la personne à la première place. Elle propose, à travers une appli spécifique, de nouveaux projets d'architecture d'intérieurs et recommande le meilleur du Made in Italy pour la maison.
Votre première pensée, Simona, en entrant dans la cuisine
« Espérons qu'il y ait quelque chose dans le frigo pour préparer le dîner ! Malheureusement, les rythmes frénétiques des journées de travail me laissent peu de temps pour apprécier le plaisir de cuisiner. Et inventer un menu varié et copieux tous les soirs, pour ces trois loups affamés qui sont mes enfants, n'est pas une mince affaire... Dans la famille, nous avons un bon coup de fourchette, et j'ai éduqué les enfants, dès leur plus jeune âge, sur la qualité et la variété des plats. Émiliens jusqu'à la moelle (les cappelletti ou les passatelli dans le bouillon de chapon généralement nous en reprenons&hellip), occasionnellement nous nous offrons une soirée, nous cinq, au restaurant indien ou japonais ».
Le plat le plus représentatif de votre vie et pourquoi. « Je dirais les tortelli faits maison, qu'il s'agisse de citrouille ou d'herbes. Je me souviens parfaitement de la grande planche à découper sur laquelle ma vieille tante – avec qui j'ai passé une grande partie de mon enfance – mélangeait la farine et les œufs pour faire des pâtes fraîches. Je me souviens surtout du mouvement du poignet, la pâte étirée à la main et enroulée habilement autour du rouleau à pâtisserie, la saveur de la farce aux herbes ou à la citrouille que je volais, encore crue, dans le bol. Les pâtes tortelli à l'œuf sont le plat qui me représente le plus parce que l’identité territoriale est un bien précieux et parce que le bonheur, en tant qu'adulte, est souvent lié aux moments heureux vécus lorsqu'on est enfant ».
Le vin qui fait battre votre cœur.
« Les vins siciliens en général. C'est une île que j'adore et, si le menu le permet, je choisis un rouge sicilien comme le Syrah. Quand j'y goûte, j'ai l'impression de boire une chaude soirée d'été de sirocco ».
C’est quoi pour vous le top en cuisine ?
« Un homme qui cuisine pour moi. D'ailleurs, chez nous, c'est généralement mon mari qui cuisine »
Quel ingrédient ne peut jamais manquer ?
« L'huile ne peut jamais manquer. Je pourrais simplement déjeuner avec du pain, de l'huile et du sel ».
Quel est l'objet le plus drôle qui se trouve dans votre cuisine ?
« Une boîte à fromage d'Alessi, très belle et élégante, en acier et cristal, mais avec une souris pop à la place de la poignée centrale ».
. Y a-t-il un plat que vous aimeriez expérimenter ?
« J'aimerais expérimenter certains plats véganes et savoir cuisiner de façon plus appétissante les protéines végétales ».
La dernière fois que vous avez bien mangé. <
. « Dans un petit refuge près de l'Alpe de Siusi, le Gostner Schwaige, qui n'est accessible qu'en hiver skis aux pieds. Recommandé par un ami de la région, l’architecte Walter Angonese, cela a vraiment été une découverte agréable. Un petit refuge avec une cuisine microscopique, capable de vous faire découvrir des saveurs que je ne connaissais pas, comme une soupe en croûte de pain aux saveurs d'herbes aromatiques de la forêt. Délicieuse !  ».
Quelles sont les qualités que vous appréciez chez un cuisinier ?
« La passion, l'équilibre et le courage. La cuisine se fait avec les mains, la bouche et les yeux. S'il n'y a pas de passion, il est impossible de trouver le meilleur. Pour un cuisinier, une profonde connaissance de la cuisine traditionnelle et des matières premières est essentielle, mais pour passer à l'étape suivante, il lui faut l’intelligence et le courage de mettre toute sa personne et tous ses projets dans l'assiette.  ».
Que signifie pour vous la nourriture ?
« La nourriture est l'un des plaisirs de la vie ! Il est clair que la partager avec les autres est encore plus agréable ».

Mariagrazia Villa

Découvrir la gamme de coloris SapienStone pour les plans de cuisine


Contactez-nous

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.